Histoire de la vente de voitures

Aujourd’hui l’achat d’une voiture est tellement un acte facile et banal que parfois, il n’y a même plus besoin de quitter le confort de son bureau ou de son domicile, puisque toutes les transactions se font en ligne. Voici comment les techniques de vente de voiture ont évolué en France depuis le début du vingtième siècle jusqu’à nos jours.

Le concessionnaire

Lorsque l’achat de véhicule motorisé fut enfin autorisé pour les particuliers dans l’Hexagone, seuls les concessionnaires avaient le droit de les vendre. Mais malheureusement, ils n’étaient pas encore aussi nombreux qu’ils le sont aujourd’hui. Et dans la mesure où l’achat d’un véhicule était une dépense très importante, il n’était donc réservé qu’à quelques privilégiés. Le futur conducteur devait d’abord passer commande, et ensuite attendre des mois avant de pouvoir rouler enfin avec son véhicule. J’ai la nostalgie de cette époque, car les automobiles étaient tout simplement de véritables objets de luxe.

Vieux garage

Le garagiste

Par la suite, lorsqu’ont commencé les fabrications en série pour répondre aux besoins de la clientèle de plus en plus demandeuse, le marché de l’occasion s’est, petit à petit, développé : une vraie aubaine pour les conducteurs souhaitant changer de véhicule pour obtenir un modèle dernier cri. Le marché de l’occasion leur permettait de se séparer de leur voiture moyennant de l’argent.

Pour l’autre partie, il s’agit alors d’une opportunité pour acquérir enfin un véhicule à un prix avantageux et sans nécessité de passer par un concessionnaire.

Au départ, seuls les grands garages faisaient commerce des véhiculesd’occasion, car seuls ces derniers étaient à même de remettre en bon état les voitures qui avaient déjà roulé, en offrant, en plus, une garantie. D’ailleurs, acheter sa voiture dans un garage est une pratique encore courante de nos jours. La preuve, ma voisine a dégoté sa nouvelle Ford Fiesta chez son garagiste. Elle en cherchait depuis longtemps et après avoir passé quelques semaines à chercher dans les petites annonces, elle a trouvé par hasard son bonheur dans un petit garage non loin de chez elle.

Les ventes entre particuliers

La troisième manière de devenir propriétaire d’un véhicule repose sur la vente entre particuliers. Actuellement, je suis même prêt à parier que c’est la manière d’acheter la plus couramment utilisée. Ça a commencé par les petites annonces dans les journaux gratuits et les quotidiens. Il y a eu ensuite les magazines et les revues spécialisées. Et depuis quelques années, tout se fait désormais en ligne.

Le mandataire

Difficile pour moi de ne pas consacrer un petit paragraphe aux courtiers automobiles. Parmi les possibilités aujourd’hui mises à notre disposition pour l’achat d’un véhicule, le mandataire fait figure de spécialiste incontournable. J’en parle en connaissance de cause pour y avoir eu recours. Si vous me demandez mon avis, ce mode d’achat ne présente que des avantages. En premier lieu, il y a déjà le gain de temps indéniable.

Fini d’user mes chaussures et de perdre mon temps en faisant le tour des concessionnaires, des représentants et des vendeurs de véhicules d’occasion. Le mandataire offre l’opportunité d’acheter une voiture neuve à moindre coût puisqu’il offre des remises substantielles par rapport au marché des concessionnaires ; pour preuve, regardez l’infographie ci-dessous. Rien de surprenant du tout si de plus en plus de Français décident de passer par les services de ce prestataire.

Remise entre concessionnaire et mandataire

Crédit infographie : Mandataire.fr

Écrit par Max le dans Un peu d’histoire

Un œil sur les réseaux sociaux

1 commentaire

Écrit par Yvan le 31/10/2016 à 08h09

La photo est très vintage ! Je ne crois pas que cette voiture pourra être retapée, mais elle est idéale pour la déco, mdr.

Un œil sur les commentaires

Nom

Adresse de contact

Site web

Commentaire

Code de sécurité : bw8fnahq78