Quelle aubaine ces stages de pilotage !

ferrari

J’entends beaucoup parler des stages de pilotage depuis longtemps, mais je n’en ai pas encore fait. Et l’occasion s’est enfin présentée lors de mon dernier séjour à Lyon. La prochaine fois que je réitèrerai l’expérience, ce sera au volant d’une Lamborghini.

Conduire une Ferrari, c’est possible grâce au stage de pilotage

Enfant, j’étais déjà très fasciné par les voitures italiennes, particulièrement les Ferrari 125 S, 315 Spyder, Dino, Testarossa cabriolet, F40 LM, 550 Maranelle… Véritable passionné, j’ai en ma possession tous les modèles mythiques qui ont fait la renommée de cette écurie italienne. Seulement, pour le moment, je ne les collectionne qu’en miniature. Eh oui, même en économisant toute ma vie, excepté si je gagne au loto, je ne pense pas pouvoir m’en offrir rien qu’un seul.

Mais heureusement que les stages de pilotage permettent aux inconditionnels comme nous de conduire ces voitures de sport très puissantes. Cette opportunité m’a été offerte lors de mes vacances à Lyon. Mon hôte, qui est aussi mon meilleur ami nous a tout simplement inscrits dans un stage de pilotage. Il m’a fait la surprise et jusqu’à mon arrivée sur le circuit de St Laurent-de-Mûre, je n’en ai rien su. Je n’oublierai jamais ces 3 tours de pur bonheur à bord d’une Ferrari 458 Italia.

L’accueil et le personnel sur place étaient très sympathiques. La séance a commencé par un briefing de l’instructeur sur les consignes de sécurité et les différentes techniques de pilotage. Par la suite, confortablement assis dans une voiture tout terrain de luxe, nous nous sommes familiarisés avec la piste. Et croyez-moi sur parole, avec 1700 mètres riches en virages, vous avez largement le temps et le loisir de tester le moteur V8 570 chevaux de la Ferrari 485.

Essayez aussi les monoplaces

circuit de voitures de course

Grisé de cette expérience de conduite hors du commun, je n’allais pas m’arrêter en si bon chemin. C’était alors à mon tour de surprendre mon ami en lui proposant pour son plus grand bonheur un stage de pilotage dans une monoplace Renault. Deux jours plus tard, nous sommes revenus au même endroit avec cette fois-ci la ferme intention de ne quitter le circuit de Saint-Laurent-de-Mûre que lorsque nous maîtrisions parfaitement la conduite de ce monoplace. D’où notre choix pour la formule journée.

Le cout de ce forfait est légèrement plus élevé. Mais c’était sans aucun regret dans la mesure où la prestation était parfaitement à la hauteur du prix. Casques, tour de cou, combinaison, chaussures… Tous les équipements sont fournis. Et encore un grand bravo au professionnalisme de l’ensemble du staff. L’initiation quant à elle est partagée en 30 minutes de cours théoriques et deux tours de reconnaissance de la piste. Sinon, concernant la conduite de ce Renault à propulsion, le véhicule est vraiment très facile à prendre en main.

Néanmoins, si c’est votre première fois, allez-y tout de même mollo avec le champignon. En effet, équipé d’un moteur 4 cylindres de 130 chevaux vous franchirez très facilement la barre des 220 kilomètres à l’heure surtout si vous êtes sur une ligne droite. Le mot de la fin : attention, seules les personnes titulaires d’un permis de conduire de catégorie B sont autorisées à suivre les stages de pilotages. Et pas de panique ! Les jeunes conducteurs même sans expérience sont acceptés.

Écrit par Max le dans Un peu d’histoire

Un œil sur les réseaux sociaux

Un œil sur les commentaires

Nom

Adresse de contact

Site web

Commentaire

Code de sécurité : zd3zmbhrk8